Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres; Adieu .


Tous les subtils indices commencent tout doucement à s’accumuler,
L’autre jour en achetant mon petit vin préféré,
Côté Valcombe Fruit rouge 2011, Syrah 20%, Grenache 80%
chez mon caviste milliardaire,
Je commence à expliquer à la jeune fille à blouse bordeaux,
que ce petit costière de Nîmes a été pour moi une révélation, 
lors d’un apéritif chez une amie arlésienne ….bla…bla…bla
et là ...
le couperet fatal :

 STOPPPPPPPPPPPPPPPPPP

 la perverse vendeuse me fixe droit dans l’œil le plus faible, et me dit sans ménagement :
« Cela fait trois fois que vous me racontez cette histoire »
ok , bien bien, je comprends, je coupe donc toute communication amicale, 
je lui sors trois écus, lui lance gentiment à la gueule,
me drape dans ma veste en daim sauvage,
et m’en retourne, sans un regard, enflé d’un certain dédain.

Quelques jours passent et je me retrouve ce soir paisiblement calé entre
quatre coussins chaleureux, avec une petite envie de dessiner qui pointe
au bout de la dizaine de doigts qui composent logiquement mes deux mains.
Donc j’affûte ma plus belle plume et me surprend à dessiner mes pieds devant la « télévision »
(rien que le mot télévision en entier, ça fait bizarre, diantre !!! )
sur laquelle donc, passe un reportage sublime sur Venise
et ses habitants, un documentaire du magazine Thalassa, sur la chaîne France3.
Thalassa …Thalassa donc , ouiiii c’est bien ça … la chaîne France3 ...

HOOOOoooo mon dieu, dans la même semaine je radote et je regarde Thalassa !!!
Adieu terre fertile de la jeunesse indolente, corps sans souffrance, regard vif, peau d’opaline,
adieu beaux cheveux luisants, esprit aussi vif que Jacques Attali et Lionel Jospin réunis.
Bonjour radotages, rhumatismes et autre bave à la commissure des lèvres qui vous font croire que vous captivez l’auditoire alors que tous regardent votre jeunesse qui coule lentement pour aller finalement s’écraser dans les sarcasmes de ces jeunes cons,
qui décidément sont de plus en plus cons.