Hommage à Sylvain Tesson et Iceman



Dessiner sur le vif (conformément à la charte "Urban Sketcher") devient, avec l'hiver qui s'incruste en Auvergne, un exercice artistique qui tendrait à l'exercice physique. Je me souviens tout à coup de ce reportage sur l'homme nommé "Iceman", un gars incroyable avec une barbe hirsute courant quasiment nue dans la neige des forêts de la steppe Russe (là où même Sylvain Tesson garderait, au minimum, sa chemise à carreaux !).
Me voilà donc me débattant entre la pluie, le froid de canard et le vent, tentant de ne pas tomber ma boîte d'aquarelle, de tenir mon calepin à l'abris des gouttes jusqu'à que le vent ne me l'arrache finalement violemment ...
Le téléphone choisit alors ce moment idéal pour sonner (ça tombe bien j'ai les mains libres):
"Allô, ne me dis pas que t'es assez idiot pour être sortis dessiner par ce temps!
t'as mis ta chemise à carreaux au moins ?"

Enregistrer un commentaire